098 / MAI À JUIN 14

'QUARTIER JEAN MACÉ, LYON,
LA RECHERCHE DE L'EAU'

Paola MONASTEROLO

  • 98_01
  • 98_02
  • 98_03
  • 98_04
  • 98_05
  • 98_06
  • 98_07
  • 98_08
  • 98_09
  • 98_10
  • 98_11
  • 98_12
  • 98_13
  • 98_14
  • 98_15
  • 98_16
  • 98_17
  • 98_18
  • 98_19
  • 98_20
  • 98_21
  • 98_22

CITY SWITCH - LYON 2014

Résidence: 01.05.14 › 28.05.14
Exposition: 30.05.14 › 30.06.14

Vernissage  ›  28.05.14 › 18H30

Photos: PaolaMONASTEROLO©2014

la recherche de l'eau

 

Faisant suite au City Switch - Turin 2012, la galerie Tator organise le pendant bilatéral de l’échange en proposant à ses partenaires Turinois: Diogene (collectif d’artistes) et Artegiovane (Association de collectionneurs) d’inviter un artiste Piémontais au sein d’un des modules de la Factatory (architecture modulaire consistant en un ensemble d’ateliers d’artistes, Lyon 7ème) du 1er au 28 mai. Dans le cadre de cette résidence, l’artiste invité: Paola Monasterolo, propose de créer une œuvre in-situ, qui donne lieu à une exposition du 30 mai au 30 juin 2014.

Projet financé par la Compagnia di San Paolo (Turin, Italie).

 

Quartier Jean Macé, Lyon
La recherche de l’eau

Un terrain végétalisé de 5000 m2 légèrement en pente, appartenant au service FRET de la SNCF, se trouvant derrière la gare Jean Macé (Lyon 7ème), aux pieds de l’imposante archi- tecture des halles Sernam, entre les deux ponts ferrés. Cet espace résulte de la démolition de 4 travées des halles Sernam coincidant avec l’aménagement de la gare Jean Macé en 2009. Orienté sud ouest, il s’apparente à une sorte de prairie urbaine très visible de l’avenue Jean Jaurès et est au coeur d’infrastructures routières et ferroviaires.

En cette première phase, le projet de la Factatory consiste en un ensemble de 3 ateliers de travail au sein d’une architecture modulaire, mis à la disposition d’artistes et de designers et propose de devenir un lieu de création/production transversal, dédié avant tout à la recherche et à l’expérimentation.

Au stade actuel en mai 2014, le site ne présente aucun raccordement hydraulique, électrique ou gaz. L’oeuvre propose, dans le cadre du programme City Switch, de s’inscrire dans cette phase de définition et de construction du lieu.
Faisons comme les plantes pionnières. En botanique, les plantes pionnières sont les plantes ou formations qui s’établissent les premières sur les terrains de récentes formations, coloni- sant un substrat stérile, favorisant ainsi la transformation des facteurs ambiants et l’établisse- ment successif des autres espèces et communautés végétales.

Le premier bien essentiel au développement de la vie est l’eau. Voici donc le point de départ, aussi simple que cela puisse paraître: dans un site de récente urbanisation sans raccordement à l’eau, nous cherchons l’eau. Ainsi naît le projet Quartier Jean Macé, Lyon. La recherche de l’eau. Cela se fera en utilisant un équipement artisanal et rudimentaire: un système à percus- sion. Beaucoup de paramètres pourront générer l’échec de cette initiative.

La recherche pourrait donc n’être qu’une utopie, un pari, qui laissera sur le site de la Factatory.

une sculpture ancrée dans le sol:
signe de la première implantation sur le site;
le résultat d’une action pionnière de recherche de l’eau.

Paola Monasterolo, mai 2014

 

Un projet de: Paola Monasterolo

Avec la participation de:
Guido Occelli: constructeur de puits
Renato Monasterolo: ingénieur
Angelo Casalone: sourcier
Vincent Farge: plombier
Nazmi Örnek: premier assistant
Rosario Calabrese: second assistant
Marie Bassano: coordinatrice
Laurent Lucas: directeur
Julie Mengelle: réalisatrice du film

 

Journal

27 avril - Farigliano, Piémont, Italie
Rencontre avec Guido
Fabrication de la pointe pour le système à percussion
[2 pointes d’acier dur tempéré 38NCD4 avec une base concave]

15 mai
Acquisition du matériel pour le système à percussion
[4 tubes d’acier galvanisés filetés (Ø 60,3 mm; L 6mt; ep. 3,6 mm) / 10 manchons / 1 plaque / 1 poulie / 1 corde de chanvre (Ø 25 mm; L 20 mt) / 1 poids (Ø 40 mm; L 3,2 mt; kg 30)]

17-18 mai
La recherche de l’eau: Angelo, le sourcier
Localisation de 3 endroits sur le site, relevés de l’oscillation circulaire du pendule [1]

19-22 mai [2]
Construction du système à percussion et réalisation d’un trou (diamètre: 90 cm; profondeur: 1,60 cm)

23 mai [3]
Première tentative de descente
Profondeur 2,50 mètres
Désolidarisation du manchon de la pointe du premier tube (cause: absence de soudure) Tentative d’extraction du tube planté dans le terrain (s’attachant à la corde, par l’intermédiaire du manchon). Traction grâce au poids de 3 personnes.
Toutes trois ont fini dans le trou.
Tentative de récupération échouée.
Découpe du tube à une hauteur de 20 cm et fermeture du tube.

24 mai [4]
Seconde tentative de descente
Profondeur 5,95 mètres
Désolidarisation du 1er et 2ème tube
(cause: la soudure ne résiste pas à la traction).
On constate qu’il est nécessaire de faire une soudure aux électrodes basiques pour acier. Mais le terrain n’est pas raccordé à l’électricité et le groupe électrogène pas suffisamment puissant.

Le manchon a opposé une résistance, nous imaginons qu’il s’est probablement détaché de la partie basse, tout en restant solidaire au tube supérieur.
A l’aide d’une massue, nous avons tenté de rapprocher les deux bouts en tapant très fort sur le tube extérieur.

Nous ne sommes parvenus qu’à déphaser les tubes en profondeur. Le poids, de nouveau inséré, est descendu jusqu’à l’endroit où le premier et le second tubes se sont détachés, en les enfonçant de plus belle dans la terre. Il est désormais extrêmement difficile de l’extraire. Deux nœuds sur la corde subsistent de cette tentative d’extraction du poids (pour enfiler le pied et opposer une force à la pression de la terre: inutile).

Nous avons dû mettre fin à cette démarche avant même de trouver l’eau.

La sculpture mesure aujourd’hui 9,65 mètres de hauteur: 3,70 mètres à l’extérieur et 5,95 mètres sous-terre.

 

***

[1] (Activité du sourcier/Radiésthésie: pratique qui consiste à tenter de localiser l’eau dans le sous-sol, à l’aide d’un pendule).

[2] 22 mai (Paola)

Ciao a tutti,
Sono in una corsa in questi giorni, e il terreno è difficilissimo da forare perché pieno di macerie. Oggi andiamo con pala e zappa per fare la buca.

Bonjour à tous,
C’est la course ces jours et il est très difficile de forer dans ce terrain qui est plein de débris. Aujourd’hui, nous y allons munis d’une pelle et d’une pioche pour faire le trou

[3] 25 mai (Paola) 

Chers Marie et Rosario,
nous avons fini. 
nous avons de nouveau cassé un tuyau parce que la soudure n’était pas adéquate. nous sommes descendus à 5 mt 65 centimètres. et puis tout s’est arrêté. Hier était un grand jour, malgré le résultat. En fin de compte,Vincent m’a dit on va trouver l’eau. Il m’a emmené naviguer sur un lac.

Je vous embrasse,

paola

[4] 25 mai (Rosario)

Cara Paola,
mi dispiace tanto. So che la «ricerca» prevedeva difficoltà e il fallimento ma, da come era partita la cosa, capisco il tuo rammarico. E se tutto fosse stato fatto nel modo giusto, con saldature giuste e decisioni perentorie...beh, io credo che tu abbia fatto il possibile e che la tua tenacia sia davvero ammirevole. non lo dico per indorare la pillola, anche perchè non credo tu ne abbia bisogno. 

Rimane sempre un gran bel progetto, una gran bella ricerca che lascerà parecchio. Personalmente ho imparato tante cose e anche se il mio aiuto non è stato affatto fondamentale e la mia disponibilità purtroppo a intervalli, ti ringrazio tanto per avermi coinvolto.

Ti abbraccio forte, alla prox sett. Bacione!

Chère Paola,
Je suis tellement désolé pour toi. Je sais que la ‘recherche’ pouvait impliquer difficultés et un éventuel échec mais au vu des avancées, je comprends ta déception. Et si tout avait été fait dans les règles de l’art, avec les soudures adéquates et les bonnes décisions....ah, je crois que tu as fait ton possible et que ta ténacité est réellement admirable. Je ne dis pas ça pour te faire avaler la pilule mais aussi parce que tu n’avais pas besoin de ça.

Il restera un grand et beau projet, une grande et belle recherche ! Personnellement, j’ai beaucoup appris et même si mon aide ne fut pas fondamentale et ma disponibilité malheureusement en pointillée, je te remercie grandement de m’avoir associé à ce projet.

Je t’embrasse fort, à la semaine prochaine. Une bise!

[5] 25 mai (Marie)

Oh non! Che peccato! 

Malgré la soudure, ça n’a pas tenu? J’espère que tu n’es pas trop déçue... Mais la sculpture utopique est belle! Elle s’auto-suffit avec sa partie visible et sa partie immergée! 

Je te retrouve demain matin.

Repose toi bien Paola !

 
galerietator-3.png